Nouveaux dessins, parce que défi du mois !

Proposé par une connaissance suite à une ingestion excessive de Mojitos.

Tout a commencé comme ça :

…Enfin non, tout n’a pas commencé comme ça, mais je vous fais grâce du prélude qui a conduit à cette question :

« Non mais toi, là, si tu devais inventer un groupe de J-Pop, tu ferais comment ?

_ Ben…Faudrait choisir la formule déjà. Duo, Boys’ Band, Girls’ Band, Trio, Quatuor, Quintet ?

_ Ouah, je sais pas…Un duo, allez. Genre, des sœurs.

_ Des sœurs ?

_ Ouais, un peu comme le phénomène « Jumelles Olsen » mais en version nippone, tu vois ?

_ Euh…

_ Pis faut qu’elles aient une identité à elles, une marque de fabrique, un style.

_ C’est la base. Mais il y a déjà tellement de trucs…Je suis pas une pro en mode japonaise, mais entre les quinze sous-catégories de Gothiques, de Lolitas et de Kei, on est pas sortis si on veut innover.

_ Ouais, c’est sûr…Mais attend…Et…

_ Et ?

_ Et les animaux ?

_ Hein ?

_ Tu sais, un peu à la Tokyo Mew-Mew.

_ Oh, tu rigoles ? Nul doute que ça existe déjà.

_ Merde.

_ A ta santé.

_ Nan, c’est pas possible…Ils ont pas pu penser à toutes les bestioles de la terre. Y en a forcément une qu’ils ont oubliée.

_ Donc, pas les chats, typiquement.

_ Ah non. Surtout pas, les Neko on en a trop bouffé. Non, un truc original, un peu flippant mais mignon.

_ Japonais, quoi.

_ Voilà.

_ Des insectes ? Je crois que les abeilles c’est pris.

_ C’est peut-être un chouilla excessif, quand même.

_ Les poissons ont déjà les Calamazones…

_ Mmmh…

_ …Les serpents ?

_ Quoi ?

_ Les serpents. *postillonne avec conviction* Sssssss…Tu vois ?

_ T’es sérieuse ? Y a pas de sœurs serpents ?

_ Pas à ma connaissance.

_ On tient le futur phénomène J-Pop ma vieille ! Les Snake Sisters ! Ça va cartonner !

_ Encore faudrait-il qu’elles existent…

_ Nan, c’est secondaire, le plus urgent, c’est les costumes.

_ C’est pas faux.

_ Chiche de les dessiner.

_ Pardon ?

_ T’es pas cap’ d’inventer les costumes de scène du futur numéro 1 de la J-Pop.

_ Ah ouais ?

_ Yep.

_ Je rentre à la maison juste après et je m’y mets.

_ T’as jusqu’à demain midi.

_ Ok.

_ Garçon ? Deux autres, s’il vous plaît. »

Et voilà le résultat :

ts-double-02

Cette gestuelle étrange – à droite – est censée évoquer le mime d’une tête de serpent à la main…Je ne sais pas si c’est clair

ladie-pea

Ladie Pea, la plus « urbaine » et « mimi » des deux. Il en fallait une pour incarner le côté « street girly, » c’est vendeur, paraît-il

csee-star
C-See Star – à prononcer « Sissi Star. » Plus glamour que sa soi-disant frangine, et légèrement plus « fashionista. » Dans les duo J-Pop, il y en a toujours une pour faire « grande sœur, » c’est son boulot

Vous pensez que j’ai chômé, avouez-le…C’est vrai : un groupe de J-Pop en noir et blanc, c’est d’un triste. Rassurez-vous, cette fois-ci, contrairement au portrait flemmard, j’ai sorti la boîte de crayons :

ts-double-color-02

Ta-daaa ! Ne faites pas attention au bleuté moche qui couvre les pompes de Ladie Pea : j’ai ce bleu dans mes crayons depuis des lustres et j’essaie de la caser à chaque fois dans mes dessins mais rien n’y fait…Il est irrémédiablement inesthétique

ladie-pea-color

Qui dit « girly made in Japan » dit forcément rose…Sa capuche s’inspire un petit peu de la « collerette » du cobra bien connue – de dos, elle aurait même le motif du cobra royal derrière la tête. Grâce à ce défi, j’ai pu m’apercevoir d’à quel point dessiner les motifs serpent était fastidieux, et l’espèce de machin informe qui couvre ses bas en est bien une tentative…Loupée, j’en conviens

csee-star-color

Je ne suis pas contente de la couleur des gants…Mais j’avoue être satisfaite du dégradé de ses « écailles-cheveux. » Par contre là encore : j’ai eu du mal avec le corset reptile…Comment ça, « ça se voit ? »

Oui, elles ont la peau bicolore. Je me suis dit qu’en faire des humaines, c’était « tellement 2015. » Pour les sapes, globalement, j’ai tapé « J-Pop clothes » sur Google et j’ai fait un mix : Ladie Pea porte un sweat-shirt dont j’ai découpé les épaules et transformé les manches en smili-mitaines pour en rajouter dans le « Harajuku style. » Si haut large, nano-short obligatoire et chaussures compensées – on est au Japon ou on n’est pas. J’ai un peu foiré la coloration de son collier qui ne fait pas très « doré… » Mais bon, les bas reptile, même si le résultat laisse à désirer, je suis au moins contente de l’idée. C-See Star, elle, je l’ai construite sur le modèle opposé : haut moulant – ah bé le corset…Dans tout groupe de J-Pop digne de ce nom, y en a une qui y est préposée – et le short qui bouffe façon « j’invente un style plus ou moins rétro sans savoir ce que je fais, » assez représentatif selon ce que j’ai pu voir sur le net. Les gants, il en faut…Sinon trop dénudé. Le choix des cuissardes s’est fait quand je suis tombée sur une paire de bottes…Reliées par une lanière exactement comme celles de mon dessin. Ne cherchez pas la logique, ne cherchez pas le confort : elles sont attachées ensemble, mais c’est parfaitement normal. Compensées aussi, naturellement. Les accessoires pour finir : un petit collier motif « langue fourchue, » et le casque à cornes parce que, zoologie du jour : il existe un serpent qui possède des cornes sur la tête.

Et à ce propos :

J’en entends déjà hurler : « eh, Akem, Ladie ça s’écrit Lady, d’abord ! Toi qui frime avec tes traductions à chaque fois que tu cites de l’anglais ! » Apaise tes tourments, jeune Padawan, car tu ignores le degré de prise de tête auquel Maître Sylderique s’astreint quand elle fait n’importe quoi.

« Ladie Pea » et « C-See Star » ne sont pas des pseudos chelous choisis par tirage à l’aveugle dans les lettres de mon Scrabble.

Ce sont des anagrammes – si, si.

Ladie Pea contient les mêmes lettres que le mot « Elapidae, » soit si je ne m’abuse, le nom latin de la famille des cobras.

Et C-See Star, elle, peut en fait se lire « Cerastes, » or la Cerastes Cerastes, c’est précisément le nom de la vipère à cornes saharienne dont je vous ai parlé plus haut.

Ah mais, quand on me lance un défi, moi…J’y cours, et j’y plonge !

Peut-être qu’elles aussi, je les reprendrais sur logiciel pour ajouter des vraies textures « serpent » sur leurs vêtements. Parce que là quand même, mon amateurisme pique un peu les yeux.

Ceci dit, je ne suis pas mécontente d’avoir relevé le challenge : ça faisait longtemps que je ne m’étais pas autant appliquée sur un dessin. J’y ai passé la nuit entière – enfin, ce qu’il en restait. Et comme je suis loin d’être pro, ça me change…

Alors, convaincu par mes J-Pop Idols à écailles ? Des suggestions de défi-dessin – ou défi-écrit – que vous voudriez me lancer ? Dans le même ordre de délire, je suis ouverte à tout ! Dites-moi donc ce que vous pensez de ce petit duo…Parce qu’il n’est pas impossible que vous les recroisiez dans une de mes nouvelles à venir : je n’ai pas pu m’empêcher de leur inventer une histoire, déjà bien remplie.

Cependant, ne vous attendez pas à ce qu’elle matche avec leur apparence « déjantée… »  Il se pourrait qu’elle soit triste. Très triste. Qui sait ?

Copyright Photo : http://www.snut.fr/dessin-de-serpent/

Publicités