Comme tout le monde, je suis plusieurs. La seule différence pour chacun étant qu’ils choisissent de considérer ce plusieurs comme « d’autres » ou bien de les ignorer. Certains donnent des noms, à ces différentes couches d’eux-mêmes. Mais on ne va pas se mentir: la psychanalyse ne se serait pas dépensée pendant des années sur l’étude du trio moi/sur-moi/sous-moi s’il n’y avait aucune raison à ça. Les stratifications sont différentes, néanmoins, elles sont là. Depuis les débuts du divan jusqu’à Pixar et leur extraordinaire Vice-Versa (2015), on est passé de trois à cinq, il n’empêche que ça fait toujours « plusieurs ». Sois fier, Sigmund.

Alors parfois, celle que je surnomme en toute absence d’affection « la Rageuse » va s’exprimer ici. Internet me semble être un lieu propice à son existence. D’ailleurs, c’est l’arrivée du mot « hater » qui a entraîné son re-baptême: jusque-là, elle n’avait pas vraiment de nom.

Mais étant donné que j’ai horreur d’utiliser des anglicismes quand je n’en vois pas l’utilité en termes de sens, et que « the hatress » ne m’évoquait rien d’autre qu’un éventuel nom d’obscure super-vilaine de Comics, le retour à la française a donné naissance à la Rageuse. Je ne suis pas fière d’elle, si je l’exhibe ici, c’est dans le but parfaitement égoïste d’apprendre à en rire, et de pouvoir ainsi la réduire un jour au silence.

giphy

Bien reçu, Nicki…J’y travaille tous les jours, mais elle refuse de coopérer

Parce qu’il faut admettre qu’elle est ridicule. Jamais la haine ne m’a semblé aussi grotesque que quand je m’efforce de faire du méta. Pourtant, le méta c’est ce qu’il y a de pire: plus je me regarde et moins j’y vois quelque chose.

La banalité me donne envie de dormir. Surtout lorsque c’est la mienne. Quand la Rageuse prend le relais, je ne m’ennuie pas.

Akem Syl’.#

Copyright Photo : http://www.playbuzz.com/hanakyoko10/what-would-be-the-murder-weapon-you-use-in-your-horror-story

 http://giphy.com/gifs/nicki-minaj-haters-kill-yourself-6fxNT712woiZO

Publicités